Compte rendu – Nike Women’s Paris 10k

Hey :D

Dimanche c’était le grand jour : ma deuxième course et surtout mon premier 10 km. Aujourd’hui, (gros) compte-rendu : préparation, organisation, déroulement de la course, ressentis, résultats …

IMG_6525

Ma préparation

J’avais détaillé ma préparation dans cet article. Alors, est-ce-que je l’ai suivie ? Et bien … pour les 5 premières semaines (sur 8 semaines), je l’ai suivie à la lettre. Je faisais mes fractionnés et ma petite sortie normale dans la semaine et j’augmentais le kilométrage le week-end. Les sorties longues n’ont pas toujours été faciles mais je me suis poussée un peu et le planning était totalement faisable, avec un peu de renforcement musculaire à côté.

Au bout d’un moment j’ai commencé à avoir une douleur récurrente au genou gauche après chaque course. Ayant lu beaucoup de récits de course, j’avais souvent retrouvé ce schéma  : « j’avais un peu mal, mais c’était pas trop gênant, alors j’ai continué de courir, et puis un jour, CRAC ! La blessure, pas de sport pendant plusieurs mois, séances d’osthéo … » donc j’ai voulu éviter ça. Quand j’ai remarqué que la douleur restait vraiment plusieurs jours (sans être très intense), j’ai pris rendez-vous chez un podologue du sport (puisque ma douleur était liée à la course) et j’ai arrêté de courir en attendant ce rendez-vous. Donc je n’ai pas fait entièrement les semaines 6 et 7 de mon planning et j’étais persuadée de devoir renoncer au 10 km de la Nike Women’s Paris. Diagnostic suite au rendez-vous : syndrome de l’essuie glace (la blessure la plus courante des runners, qui est un type de tendinite au niveau du genou) dû non pas à un surentraînement, comme c’est souvent le cas, mais à la morphologie de mes jambes, qui me donne un pied supinateur (je m’appuie sur l’extérieur), ce qui met le tendon du genou à rude épreuve, d’où ma douleur. La bonne nouvelle ? Ça se corrige facilement avec des semelles et je peux continuer la course sans problème, j’ai même eu l’autorisation de faire le 10 km prévu ! J’étais super heureuse en sortant de là. Du coup j’ai repris l’entraînement pour les 10 derniers jours. Les filles, si vous avez mal en faisant du sport, surtout prenez soin de vous, allez voir un médecin ou un podologue selon votre problème, n’hésitez pas et ne laissez pas traîner des mois. J’ai évité une grosse tendinite et j’ai gagné une correction qui va prendre soin de mes genoux.

Mon objectif

Je n’étais pas aussi prête que je l’aurais souhaité (à cause de ces deux semaines d’arrêt) mais j’avais déjà fait des distances de 9-10 km plusieurs fois, donc je savais que je pouvais finir la course sans problème. Compte-tenu des vitesses que je faisais en entraînement, j’ai établi que ce serait pas mal si je la faisais en 1h ! Donc objectif 1:00:00 :)


 L’organisationIMG_6526

Globalement c’était plutôt bien organisé, mis à part des problèmes de taille de T-shirt et un petit manque de communication sur l’heure de départ. Sinon il y avait des sas, des meneuses d’allure, des ravitaillements, des toilettes, un super parcours, un départ à l’heure … rien à dire de ce côté-là, c’était super ! Et vu qu’on était plus de 10 000, c’était pas gagné.

L’ambiance

Musique à fond au départ, ballons, confettis … C’était plutôt cool et il y avait une très bonne ambiance. En plus les meneuses d’allure étaient en mode « motivation », c’était super sympa. A part à certains moments du parcours où c’était un peu long et silencieux, globalement je n’ai presque pas ressenti le besoin de mettre ma musique pour me distraire, et la course est passée super vite !

La médaille

Bon, ils ont tenté un truc original style « bijou ethnique » … il est gros et il manque un peu de finesse donc c’est pas trop mon truc mais je m’en fous c’est ma première médaille :D


Ma course

La veille, petite rencontre avec le Dubndidu Crew : c’était super sympa parce qu’on a pu échanger des conseils et des expériences de courses, ce qui m’a rassurée pour ma petite organisation, et rencontrer des filles qui courent à la même vitesse, pour trouver des partenaires de sas. C’était une super idée, merci Anne :)

Le jour J, réveil à 7h : un dimanche, ça pique ! Je mange une banane, je bois de l’eau par petites gorgées, je galère pour m’attacher les cheveux, ils ne sont pas d’accord, finalement j’y arrive et je mets ma tenue préparée la veille : short + T-shirt de la course. J’ai deux petits brassards qui vont m’éviter de passer par la consigne : ils contiennent mon téléphone, mes écouteurs, un mouchoir, un peu d’argent en cas de problème, et j’ai ma bouteille d’eau à la main. Je pars de chez moi à 7h30.

IMG_6529

8h, je suis là en avance, j’ai de l’eau, tout est prêt, pas d’imprévu de dernière minute donc je suis vraiment en mode « no stress ». J’essaie de rejoindre le Dubndidu Crew mais je les retrouve un peu tard et je n’ai pas le temps de discuter.

Entre 8h30 et 9h, je me mets dans le sas 1h et je repère les deux meneuses d’allures correspondantes pour essayer de les suivre. Tout le monde est prêt à partir, la tension monte … Des énormes ballons sont lâchés au dessus de nous, on est toutes de bonne humeur, et ça y est le départ est donné !  Bien sûr on est très nombreuses donc ça bouchonne au début … mais dès qu’on part, je suis les meneuses d’allure, ça m’aide beaucoup parce que je n’ai pas à me soucier de ma vitesse du tout, ce qui est très appréciable.

20150607_085722

 

ouiiii des ballons dans les sas de départ :D

Pendant les 5 premiers kilomètres, je me sens très à l’aise au niveau de l’effort et mon cerveau est occupé à essayer de ne pas perdre mes deux meneuses – résultat ça passe tellement vite que je ne vois même pas quoi raconter sur cette première moitié ! Toute cette partie comporte des longues montées mais ce n’est pas si dur que ça. Il faut beau, mais pas trop chaud, on est nombreuses et serrées mais ce n’est pas trop handicapant, on court tranquillement dans des grands boulevards larges et dégagés, il y a beaucoup de lignes droites.

Au 5ème kilomètre arrive le premier ravitaillement – des gobelets d’eau fraiche sur les côtés. C’est mon premier « ravito » en pleine course avec beaucoup de monde, donc je découvre les joies de galérer pour arriver jusqu’aux tables, pour découvrir qu’il n’y a plus de gobelets, et pour devoir recommencer plus loin. Ensuite, boire en courant sans s’étouffer c’est pas facile. Résultat je perds les meneuses d’allure …

Kilomètres 5 à 8 : Après ce ravito, je continue avec une vitesse « au feeling » puisque je ne vois plus les meneuses. Comme c’est plat, et que j’ai pas mal augmenté ma vitesse lors des derniers entraînements … le « feeling » me fait accélérer et je pars à 11 km/h, voire 11,5 au lieu des 10 prévus ! Mais je ne m’en suis rendue compte qu’après l’arrivée, quand j’ai consulté mes vitesses sur mon appli. Heureusement que je n’ai pas commencé si vite dès le début, parce cette allure me fatigue au bout de seulement trois kilomètres …

Kilomètres 8 à 10 : voilà, je suis franchement crevée parce que j’ai couru trop vite. En même temps c’est le grand jour, il vaut mieux tout donner non ? Il ne reste que 2 petits kilomètres alors je continue sur mon allure (entre 11 et 11,5 km/h) et me disant que c’est bientôt fini. Au kilomètre 9, il y a la bifurcation pour continuer sur le 15 km. Je me demande une seconde si je tente le coup, mais vraiment je ne m’en sens pas capable.

20150607_103226

 

« on ne naît pas championne, on le devient » ;)

La dernière ligne droite : en montée ! Pas facile ! Mais le fait de voir l’arche au bout et d’entendre l’animateur nous dire « vous êtes formidables » (oui oui bien sûr) me remotive. Je ne me sens pas capable d’accélérer pour un sprint final, ce qui finalement veut dire que j’ai vraiment tout donné et que je n’aurais pas pu aller plus vite, donc je le prends comme un point positif :) En arrivant près de l’arche, je remarque soudain qu’elle est munie d’une horloge. Qui affiche … 00:59:44.  Houlala il faut que je me dépêche si je veux faire moins d’une heure !!! Je passe l’arrivée, fatiguée mais contente de cette petite heure bien intense :)


Bilan

Une heure était l’objectif que je m’étais fixé au moment où je me suis inscrite ; il se trouve qu’au fur et à mesure de mon entraînement, j’ai plutôt augmenté mes vitesses, et finalement en visant 10 km/h je me suis un peu sous-estimée.

Du coup je n’ai pas fait exprès mais c’était une bonne façon de gérer l’effort sur cette course : je me suis ménagée sur les 5 premiers kilomètres, ce qui m’a permis de ne pas m’épuiser dans les montées, et quand le plat est arrivé, je n’étais pas fatiguée et j’ai pu dérouler les 5 derniers kilomètres à une vitesse carrément impressionnante pour moi, l’adrénaline ayant beaucoup aidé ;) Je suis allée suffisamment vite pour être sûre que j’avais tout donné, mais sans finir sur les rotules non plus. Seuls les deux derniers kilomètres étaient un peu éprouvants. Donc une course optimisée mais qui est restée agréable presque tout du long :D

Résultat officiel 00 : 57 : 00 !

Donc j’ai totalement dépassé mon objectif, malgré un petit arrêt pendant l’entraînement … Ah, le running me réserve encore de belles surprises :)

Avez-vous fait la Nike Women’s Paris ? Quels sont vos souvenirs de courses les plus sympas ?

Publicités

5 réflexions sur “Compte rendu – Nike Women’s Paris 10k

  1. oliviadestefani dit :

    Trop bien d’avoir ton avis sur cette course que moi aussi j’ai faite ! T’as eu de la chance d’avoir des meneuses d’allure ! Moi je suis partie trop tard et du coup j’ai pas eu tout ca ! Les ballons je les ai même pas vu ^^ mais j’ai adoré cette course moi aussi :)

    J'aime

    • Elise dit :

      Moi je suis arrivée franchement en avance, c’était pas forcément mieux ! C’est intéressant d’avoir d’autres comptes rendus, parce que tout le monde a eu une expérience différente finalement. Tu auras les ballons l’année prochaine j’espère ;)

      J'aime

  2. Lola Marlowe dit :

    Très bon résumé, j’ai vraiment adoré courir cette course. Je m’étais aligné sur le 15K, un beau challenge que j’ai résumé également sur mon blog :)

    Vivement l’année prochaine pour la courir à nouveau!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s