Lecture : « Zéro Déchet » de Béa Johnson

J’ai lu le livre « zéro déchet » après en avoir beaucoup entendu parler (en bien). Il est très connu et il est sorti il y a un moment déjà … mais il n’est jamais trop tard pour devenir plus intelligent !  

De quoi ça s’agit ?

Béa Johnson est une américaine d’origine française. Elle a d’abord tenu un blog, puis écrit ce livre à propos de son aventure « zéro déchet ». Après des années de surconsommation, elle a choisi de tout faire pour vivre plus écologiquement, mais surtout plus sereinement.

Dans cet ouvrage elle raconte son cheminement, sa philosophie, et surtout elle explique concrètement comment elle a fait pour réduire les déchets d’une famille de quatre personnes (et un chien) à seulement un litre par an.

Faire les courses, trouver des vêtements, faire à manger, lire, voyager, travailler, inviter … tout les aspects de sa vie sont passés en revue et accompagnés de recettes et d’astuces qu’on peut appliquer chez soi.

Ce que ce livre m’a appris

Béa ne développe pas énormément les conséquences de la surconsommation, ce n’est pas un traité sur le réchauffement climatique et la pollution, mais il en parle suffisamment pour qu’on en comprenne bien les enjeux : environnement, mais aussi santé et bien-être.

Elle nous apprend à consommer local, manger sainement, éviter les produits nocifs, simplifier le ménage et le rangement de la maison, retirer de notre vie ce qui nous encombre et nous ralentit, pour mieux profiter de son quotidien.

Pour moi, la force de ce livre est de réussir à montrer que la façon de vivre de l’auteure est devenue plus sobre mais aussi plus heureuse. Vous allez me dire, en quoi trier mes déchets va me rendre heureux ? On pourrait croire que toutes ces nouvelles préoccupations écologiques vont prendre un temps fou. Et pourtant, après une période d’adaptation, en réalité ce mode de vie libère énormément de temps et d’argent.

Elle nous fait comprendre que plus on se libère des contraintes matérielles, plus on supprime de préoccupations et de dépenses inutiles. Exemple : pourquoi passer tout son week-end à nettoyer, ranger et décorer une maison immense alors qu’on se sentirait bien mieux dans un endroit plus simple ? Pourquoi avoir des centaines de vêtements pour lesquels il faut trouver de la place alors qu’on met toujours les mêmes ? Pourquoi acheter quinze produits d’entretien différents alors que du vinaigre blanc peut presque tous les remplacer ?

Finalement, en réduisant les objets qu’on a dans la maison, on passe moins de temps à les entretenir, on les trouve plus facilement, on peut les choisir de meilleure qualité pour éviter de devoir les racheter régulièrement, etc. On a ainsi plus de temps et d’argent pour les choses importantes : les loisirs, la famille, les amis, le bien-être, les expériences.

Je vous rassure, l’idée n’est pas de remplacer ses vêtements par des torchons, de s’éclairer à la bougie et de ne plus jamais se faire plaisir ! Béa nous propose un mode de vie tout à fait moderne, qui laisse toute la place nécessaire au confort et aux envies de chacun, et qui n’a pas de raison de nous couper des autres.

Est-ce-que ça va changer ma vie ?

Ce n’est probablement pas le seul qui traite ce sujet, mais ce livre fait vraiment réfléchir sur son rapport aux objets. Je ne suis naturellement pas une grosse consommatrice, mais j’ai quand même quelques faiblesses (sur les vêtements notamment). J’ai vraiment la sensation d’avoir compris lors de ma lecture une autre façon de regarder les choses : être à la fois conscient de la valeur de chaque objet et de ses possibilités, sans en être dépendant.

Je ne pense pas être capable d’adopter la totalité des techniques proposées, et Béa le dit elle-même : le but n’est pas de faire exactement comme elle, mais de s’en inspirer à son échelle.

Pour la fauchée que je suis actuellement, l’intérêt est grand pour moi : moins de dépenses quotidiennes, ça m’intéresse !

Du coup, que vais-je faire de tout ça ? Et bien j’ai créé une To Do list « zéro déchet » dans mon téléphone (j’utilise l’appli « Color Notes » pour mes listes de courses et autres). L’idée est de réadapter ses objets et habitudes progressivement, par exemple vous pouvez commencer pièce par pièce : on analyse ce qui se passe et ce qui se trouve dans chaque pièce, on regarde dans le livre quelles sont les alternatives, et on essaie de les installer.
Voici ma liste pour l’instant :

  • Trouver un vieux T-shirt et découper des chiffons dedans (pour cirer les chaussures et nettoyer la maison. Je comptais racheter des chiffons microfibres parce que je n’en ai pas assez mais ils sont vraiment chers je trouve)
  • Dès que j’aurai fini mon nettoyant multi-surfaces actuel, le remplacer par une recette simple (eau + vinaigre blanc + HE Eucalyptus)
  • Trouver un endroit où vendre/donner le maquillage que je n’utilise pas
  • Trouver un endroit où vendre/donner mes vieilles chaussures
  • Trouver une friperie pas trop loin
  • Trier mes vêtements
  • Trouver des tupperware ou une lunchbox de bonne qualité
  • Demander au biocoop et au supermarché s’ils acceptent que j’utilise des bocaux ou des sacs en tissu au lieu de leurs sacs en papier ou en plastique (pour les fruits & légumes et aliments en vrac)

Avez-vous lu ce livre ? Est-ce-qu’il a changé vos habitudes ?

Publicités

5 réflexions sur “Lecture : « Zéro Déchet » de Béa Johnson

  1. Get up & go ! dit :

    Je n’ai pas lu ce livre mais tu m’as convaincue de le faire :) C’est toujours intéressant de se remettre en question et sur plan-là (les déchets), je pense que j’ai beaucoup à faire ! Moi aussi j’ai une Kobo et j’en suis dingue :D Merci pour ton retour en tout cas !

    J'aime

    • Elise dit :

      De rien :) Pour ma liseuse j’avoue que je suis super déçue parce que les livres récents sont plus chers que certains formats papiers ! (Moi qui pensais faire des économies) mais pour lire dans le noir c’est top.
      Bonne lecture, contente que ça t’ai donné envie :)

      J'aime

  2. Rhapsody in Green dit :

    C’est un livre qui m’intéresse beaucoup, surtout en ce moment vu qu’avec mon déménagement, je suis obligée de faire un gros tri. J’ai commencé la semaine dernière et j’ai donné cinq gros sacs de vêtements, ça fait du bien ! Mais le plus gros reste à faire… Bisous

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s