5 raisons de préparer ses lunchbox et 5 astuces pour y arriver

lunchboxCela fait environ 4 mois que j’ai adopté le déjeuner fait maison pour mes journées de travail : la lunchbox. Ce n’est pas une habitude facile à prendre mais j’ai eu le temps de me roder un peu et j’en profite pour partager quelques techniques :)


L’élément déclencheurlunchbox2

Sur mon lieu de travail je n’ai pas accès à une cantine ni à un espace cuisine, j’ai donc le choix entre manger à l’extérieur et manger ma lunchbox à mon bureau. Beaucoup de mes collègues mangent à l’extérieur tous les midis, je l’ai fait au début. Honnêtement : plus jamais ! Payer dix euros pour manger des pâtes au fromage, non merci (bienvenue à paris). C’était toujours lourd, pas équilibré et hors de prix.

J’ai donc fini par adopter les lunchbox, et ça nécessite pas mal d’organisation. Ce genre de choses peut s’acquérir avec l’habitude mais si je peux vous donner mes astuces et vous faire gagner un peu de temps, alors les voici dans cet article :)

[Note : je parle beaucoup dans cet article de restauration rapide (boulangeries, plats à emporter, sushis, bar à pâtes, plats préparés, sandwich, etc) car c’est la seule autre option que j’ai à mon travail, mais si vous avez une cantine, vous n’aurez sûrement pas rencontré les mêmes difficultés que moi :) ]


5 raisons de préparer ses lunchbox

  • Une alimentation qui vous convient

Si, comme moi, vous n’avez accès qu’à la restauration rapide, vous serez d’accord qu’il est difficile d’y trouver son compte : j’ai l’impression d’avoir le choix entre « sandwich à la raclette » et « salade à la salade ». La plupart des enseignes de restauration rapide – en tout cas là où je travaille – ne semblent pas connaître de juste milieu. Ils ne connaissent pas non plus les légumes, ou alors un peu sur le dessus pour décorer. Bref, j’en passe et des meilleures : faire à manger soi-même permet de préparer des plats qui correspondent à nos besoins. Par exemple, pour moi : manger des légumes le plus souvent possible, manger varié, ne pas consommer de viande à tous les repas, avoir la juste quantité, etc. En résumé : avoir le contrôle total des ingrédients.

Et pour tous les intolérants au gluten, les allergiques aux oeufs, les végétariens, et bien d’autres encore : vous pouvez enfin manger ce qui vous convient !

  • Une façon de manger plus équilibréelunchbox1

Que ce soit pour votre santé ou votre bien-être, manger équilibré souvent ne peut être que bénéfique, et c’est mille fois plus facile quand on fait à manger soi-même. Choisissez de préférence des aliments simples et non transformés : légumes, céréales, légumineuses, etc. Cela permet d’éviter quelques travers des plats préparés : sauces super grasses, trop de sel, trop de sucre partout même là où il n’a pas lieu d’être, additifs, farines et sucres raffinés … Le plus simple et le plus « fait-maison » est le meilleur.

  • Moins de déchets

Quand j’achète un plat préparé, je me retrouve avec deux ou trois couches de carton et de plastique de taille absurde par rapport à la quantité de nourriture ET une serviette en papier ET des couverts en plastique … Quand je fais ma lunchbox, je n’ai aucun déchet à part les emballages des ingrédients que j’ai utilisés. Ce n’est pas parfait mais en quantité la différence est importante. Cela faisait partie de mes astuces pour commencer à réduire ses déchets.

  • Un prix avantageux

De façon évidente, les lunchbox permettent de faire des économies très importantes. Surtout si vous travaillez dans un quartier où les pâtes au fromage sont à dix euros.

  • Moins de craquages

Si vous achetez votre déjeuner juste avant de le manger, vous avez faim et vous risquez de craquer sur tout et n’importe quoi (tiens, un cookie !) alors que si vous l’avez préparé avec la tête froide, vous avez votre déjeuner équilibré à manger et c’est tout, et c’est suffisant.

 Une limite ?

Selon les installations et les habitudes de votre lieu de travail, parfois il est impossible de manger sa lunchbox ET de socialiser le midi. Si c’est votre cas, vous pouvez alterner entre lunchbox et déjeuner avec les collègues :)


Astuces

  • Une idée de proportions et de quantités

[Je ne suis pas nutritionniste, je donne juste une indication des quantités avec lesquelles je me sens bien personnellement.]

Quand je suis en panne d’inspiration, j’essaie de composer mes plats de la façon suivante : un tiers légumes + un tiers féculents/céréales +  un tiers protéines (mais ça varie selon les jours et les plats). La bonne quantité, à mon sens, est celle qui permet de se sentir rassasié sans être assommé par un repas trop lourd. Elle dépend de vous et il faudra faire quelques essais pour la trouver, mais avoir une idée de proportions c’est déjà pas mal. Encore une fois c’est juste une idée, ces proportions ne sont pas forcément adaptées à tout le monde :)

  • lunchbox5Ne pas se casser la tête

Je suis loin d’être une grande chef cuisto et souvent je n’ai pas d’idée de plat rapide à préparer et bon … dans ce cas, l’assiette composée est ma meilleure amie. En gros : tant pis si ça ne va pas parfaitement ensemble, tant que tout est bon dedans ! Je reprends alors mes proportions du dessus, et je remplis chaque catégorie sans me soucier de faire un plat cohérent. Ça permet de se décomplexer et d’éviter de perdre du temps à réfléchir à son plat et à faire des courses compliquées pour des plats élaborés. C’est le même principe que la salade pour finir les restes ;)

  • Adopter les aliments rapides à préparer

Les champions de cette catégorie sont :

Les légumes surgelés :  Avoir des légumes frais chez soi toute la semaine, c’est pas évident, à moins de faire des courses tous les trois jours. Les surgelés c’est la vie ! Haricots verts, petits pois, poivrons …

Les légumineuses en conserve : pois chiches, haricots blancs, haricots rouges. Ils remplacent aisément la viande car ils sont riches en protéines, sauf que c’est beaucoup plus facile à conserver, et c’est déjà cuit. Temps de préparation proche de zéro, et ça un excellent back up puisque ça se conserve longtemps. J’en prends toujours en rab quand je fais mes courses.

Les « crudités » : bah oui, c’est des légumes sauf qu’il n’y a pas besoin de les cuire … gain de temps non négligeable ! Mes préférés sont les carottes, le concombre, les tomates, les radis, les poivrons.

  • Finir les restes

Je ne l’ai pas inventée, mais j’utilise cette astuce : le soir, faire une part de plus à manger pour le dîner, la mettre de côté, et hop, la lunchbox est prête, mais on n’a fait qu’une seule préparation.

  • Et quand même, s’organiser un peulunchbox4

SI vous êtes super forte, vous pouvez carrément faire du « meal prep » : préparer tous vos repas à l’avance et les congeler. Je ne suis pas organisée à ce point : je me contente de faire ma lunchbox la veille au soir pour le lendemain, et de la mettre au frigo. Ce que je trouve de plus pratique, c’est de la préparer en même temps que le dîner, ça permet de « mutualiser » les plaques de cuisson et la vaisselle. La seule chose que je fais parfois en avance, c’est de faire cuire certains aliments qui ont un temps de cuisson un peu long comme le quinoa et les lentilles. J’en fais cuire deux-trois parts pendant le week-end, ça me permet d’avoir des back-ups d’aliments déjà cuits, et de ne pas manger toujours des pâtes. Il faut également penser à vos lunchbox quand vous faites vos courses : je ne prévois pas mes plats à l’avance, je me contente de prendre un peu plus de quantité de certains aliments, et quand je passe devant un aliment « back up » (exemple : les pois chiches en conserve), j’en prends au cas où.


Bilan

Je mange une lunchbox environ trois-quatre fois dans la semaine, et pour le reste du temps je sors manger avec mes collègues. Ça me permet de manger ce que je souhaite, en faisant des économies, mais en continuant de socialiser. Je suis très contente de ce système car je n’aime vraiment pas ce qui est proposé à manger dans la restauration rapide. Et puis je me dis que je ne jette pas mes sous par la fenêtre, et que je peux les dépenser dans des choses que j’aime, plutôt que dans de la nourriture qui ne me plait pas.

J’ai encore plein d’autres astuces (je me perfectionne avec le temps !) mais je n’ai pas tout mis dans cet article, j’en ferai peut-être un autre avec plus de techniques et d’exemples :)

Et vous, que mangez-vous le midi ? Adepte des lunchbox ? Quelles sont vos astuces ?

Publicités

5 réflexions sur “5 raisons de préparer ses lunchbox et 5 astuces pour y arriver

  1. Thifaine dit :

    Chouette article ! Evidemment, étant une adepte convaincue, je suis totalement d’accord avec tes propos :D Si tu as des idées de recettes ou d’association à partager, n’hésite pas !

    J'aime

    • Elise dit :

      Merci, là je me doute que j’ai prêché une convaincue ;) Je pense continuer sur ma lancée et proposer des idées de plats rapides à faire, d’ailleurs j’ai déjà fait certains des tiens :p

      J'aime

  2. Paper Aeroplane dit :

    Lorsque j’ai travaillé cet été, j’ai pris la très mauvaise habitude pendant six mois d’aller au restau presque tous les midis pour manger, et je me suis vite retrouvée à manger très mal, très gras, et beaucoup trop à chaque repas !!
    En effet alterner avec la lunchbox et le restau de temps en temps pour continuer de passer du temps avec ses collègues, c’est tout à fait jouable, et je pense que je ferais comme ça la prochaine fois ! :)

    J'aime

  3. livraison sandwich Geneve dit :

    Il n’y a pas meilleur que le fait maison. En plus c’est sur que ce qu’on mange est sain et diététique. Seulement ce n’est pas tout le monde qui peut le faire surtout ceux qui partent très tôt de chez eux. Moi aussi j’en prépare de temps en temps

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s