Premiers pas vers le minimalisme : astuces pour ranger, trier, simplifier sa vie

Hello,
Aujourd’hui, quelques astuces d’une ancienne bordélique convertie au rangement :) Je vous donne les techniques qui m’ont permis de commencer à trier alors que je n’avais vraiment pas d’expérience. A la clé : moins d’objets à entretenir, plus de temps pour faire des choses intéressantes.

Minimalisme :mon expérience

  • Je suis actuellement dans une grosse phase de rangement et de tri dans ma vie, car j’en avais bien besoin : de ma naissance à mes 19 ans, je n’avais jamais déménagé, et mes parents ne m’ont jamais obligée à faire le vide dans mes affaires. Je n’avais en quelque sorte jamais appris à ranger. Puis j’ai découvert les habitudes de mon amoureux : ayant beaucoup déménagé dans sa vie, il a finalement très peu d’affaires, c’est beaucoup plus simple comme ça et il ne manque jamais de rien. J’ai compris quelque chose à ce moment là : je devais arrêter d’accumuler plein d’objets inutiles et encombrants. Mais je ne m’y suis pas mise tout de suite. C’est seulement cette année, sous l’impulsion de lectures comme Zéro Déchet, que j’ai commencé à vraiment faire le tri chez moi, et ça m’a apporté beaucoup de satisfaction et de bien-être : moins d’objets à nettoyer, renouveler, ranger, donc des tâches quotidiennes simplifiées. Les objets qui restent sont des valeurs sûres, de la bonne qualité, donc on gagne également du temps à l’utilisation. En conclusion : un esprit et un quotidien plus libre.
  • Les  divers blogs/chaines youtubes/livres récents sur le mode de vie « minimaliste » m’ont bien aidée :
  1. Zéro Déchet dont j’ai fait une revue ici.
  2. La chaîne youtube de Lavendaire
  3. Le livre « range ta vie »
  4. Vous pouvez retrouver mes références sur le dressing réduit dans mon article devenir plus green, mes références.
  • Je n’ai pas encore terminé de tout trier dans mon petit studio, il ne fait que 25m² mais j’avais entassé pas mal de choses ! J’ai déjà trié entièrement la salle de bains et la cuisine, j’ai fait dans mon salon : le linge de maison, les papiers, les livres et DVD, les bijoux, et j’ai commencé les vêtements. Il me reste les appareils électroniques non utilisés, les trucs obscurs auxquels je n’ai pas touché depuis qu’on a emménagé et qui sont stockés dans le placard du salon … et bien sûr, ma chambre chez mes parents, qui est PLEINE de trucs alors que je n’y habite plus depuis 5 ans, et que je voudrais libérer pour que mes parents puissent la reconvertir en bureau. Il y a encore du boulot.
  • Cet article vise à vous donner des méthodes simples qui m’ont personnellement beaucoup aidée à trier jusqu’à maintenant, sans partir dans des techniques compliquées de classification qui prennent des heures. Et bien sûr, si vous êtes déjà habitué à faire le tri chez vous, ça ne va pas beaucoup vous aider. Ce sera plutôt utiles à ceux qui comme moi, n’ont pas trié depuis longtemps et ne sont pas très à l’aise avec cet exercice.
  • Je parlerai dans d’autres articles des sujets suivants, qui sont complémentaires avec celui-ci :
– le dressing réduit
– arrêter le shopping compulsif (et avec moi c’était pas du gateau.)

Comment trouver le temps et la motivation pour trier ?

Le tri est la clé de tout :)

  • Trier par petites parties. Vous n’avez pas quinze jours pour vider votre maison ? Moi non plus ! Vous pouvez commencer par 15-30 min de rangement une fois de temps en temps, quand vous pouvez, pour faire juste un petit tiroir de la salle de bain.  Vous allez me dire : à ce rythme là, on y est encore dans 6 ans. Et bien, pas forcément : si comme moi, le rangement vous faisait peur, commencer par des petites choses faciles à trier permet de prendre confiance en soi. Ensuite, on devient plus efficace, et on est prêt à s’attaquer au reste.
  • Commencer par ce qui vous fait plaisir, pour vous lancer. Ne commencez pas forcément par ce qui est prioritaire. J’étais terrorisée à l’idée de ranger le grand (et unique) placard qui est dans mon salon, car je sais très bien que ce sera long et compliqué. Si je m’étais fixé de commencer par là, je serais encore en train de le regarder en me disant « il faut que je le fasse ». A la place, j’ai commencé par quelque chose qui me faisait plaisir : mon maquillage. Puis le reste de la salle de bain. J’ai trié, donné, jeté, réorganisé. A la fin, je me suis dit : non seulement j’en suis capable, le résultat est vraiment significatif, mais en plus ça m’a fait un bien fou. Je peux donc passer à d’autres parties que j’aime moins : les placards de la cuisine, le linge de maison, etc. Maintenant j’ai presque envie de m’attaquer à cette armoire car je sais que je vais y arriver.

comment réussir à se séparer d’un objet ?

Trier, c’est dur, très dur … on devient vie mélancolique et parfois il est très difficile de se décider à se séparer d’un objet. Voici les problèmes que j’ai rencontrés, et comment je les ai résolus, sachant que parfois, j’ai dû être un peu sans cœur pour réussir à avoir un tri digne de ce nom.

  • Les cadeaux dont vous ne vous servez pas : La personne qui vous a fait un cadeau l’a fait pour vous montrer qu’elle vous aime. Pas pour vous encombrer. Elle serait même peut-être complètement d’accord pour que vous vous en débarrassiez. Le cadeau n’est pas l’affection de quelqu’un, c’en est juste une représentation. Se débarrasser du cadeau ne supprime pas l’amour que vous avez pour cette personne, ni celui qu’elle a pour vous. Si vous vous sentez quand même coupable : prenez le temps de voir cette personne, de lui passer un coup de fil, ça lui fera plaisir.
  • Les objets à valeur émotionnelle (cadeaux, souvenir) : Un objet vous encombre, mais il est lié à un bon souvenir, vous ne pouvez pas le jeter. Encore une fois, l’objet n’est pas le souvenir. Vous pouvez le prendre en photo, et vous en débarrasser. Si vous voulez le revoir, vous avez toujours la photo.
  • Les objets en bon état : donnez les, et dites vous qu’ils seront plus utiles en servant à quelqu’un d’autre qu’au fond de votre placard.
  • Les objets qui ont coûté cher : Vous avez déjà dépensé l’argent au moment où vous l’avez acheté. Vous avez peut-être fait une erreur en l’achetant, mais c’est fini, vous ne serez pas remboursé, c’est du passé. N’ajoutez pas à la culpabilité en vous compliquant la vie avec des objets encombrants.

Que faire des objets dont on se débarrasse ?

  • Donner des objets divers : Ne jetez pas tout ! Cherchez d’abord s’il y a pas loin de chez vous des associations comme Emmaüs ou des recycleries qui prennent tous les objets. C’est là que j’ai donné une vieille poêle, mes bijoux fantaisie sans valeur, des cosmétiques, des accessoires pour les cheveux ….
  • Revendre ou donner ? Si vous avez le temps, revendez les objets qui ont de la valeur. En brocante, ou sur Ebay, leboncoin, etc. Personnellement, n’étant pas adepte des brocantes et étant vaccinée de la revente sur le net (ça prend beaucoup trop de temps !), j’ai décidé de ne pas me compliquer la vie à revendre, parce que je voulais vraiment gagner en efficacité. Donc je donne tout à des amis, des petites soeurs d’amies, des associations. Mais si vous avez besoin de sous et que vous avez des trucs à revendre, ça peut valoir le coup.
  • Prévoyez un plan pour vos objets triés avant de commencer à trier … Pour certains objets, il est facile de trouver où les donner : il y a des magasins qui reprennent les livres et DVD, et des « relais » un peu partout pour les vêtements. Pour d’autres, vous allez peut-être garder des sacs chez vous un certain temps avant de trouver un endroit où les donner. De préférence, anticipez en faisant vos recherches avant !

Astuces pratiques

  • Avoir un « bac à donner » chez soi : je ne sais pas comment j’aurais fait sans cette astuce. Chez moi j’ai un bac en tissu dans lequel je mets, au fur et à mesure, ce que je trie et dont je ne veux plus. Actuellement dedans il y a : quelques ustensiles de cuisine, des vêtements, des livres, des ampoules grillées. Ca me permet de séparer les tâches : d’abord trier, puis quand le bac est plein, je m’occupe de trouver où donner ce qu’il y a dedans. La démarche de don des objets est une tâche à part entière, qui n’est pas si évidente, et si j’étais obligée de faire un aller retour dans une association à chaque fois que je trouve un truc chez moi dont je n’ai pas besoin, ce serait très fastidieux. Pendant le processus de rangement, ce truc est super utile, on gagne beaucoup en efficacité !
  • La règles des « deux » : il y a plein d’objets que vous n’avez pas besoin d’avoir en beaucoup d’exemplaires. Par exemple, des draps de lit : deux pour alterner, ça suffit. Cette règle peut vous aider à arbitrer dans certains cas.
  • Les « peut-être » : souvent quand on trie, on trouve des objets dont on n’est pas surs d’avoir besoin … mais peut-être. Stockez les à part, par exemple dans un sac, un tiroir spécifique. Si vous regrettez un objet, vous pouvez aller le chercher. Si au bout de plusieurs mois vous n’avez pas touché au sac … vous pouvez tout donner.
  • Quand vous triez, faites des piles : ce qui va à la poubelle, ce que vous allez donner, ce que vous allez vendre, ce que vous êtes sûr de garder, et les « peut-être ». Remplissez les piles dans l’ordre que vous voulez. Parfois c’est plus simple de commencer par ce qu’on veut garder.

Et après avoir trié ?

Une fois que c’est fait, on est tout de suite plus motivé pour changer ses habitudes d’achat. Par exemple, j’ai fait des efforts pour que ma salle de bain soit belle, bien rangée, constituée uniquement de produits que j’aime … donc je n’ai pas du tout envie d’acheter une box beauté qui va me ré-encombrer et casser tout mon travail à coup d’échantillons que je mettrais des années à finir.
Et puis la prochaine fois que vous déménagerez, ça fera beaucoup moins de boulot !
Alors, motivées ? Vous êtes des habituées du rangement ou des bordéliques chroniques ? :)
Publicités

8 réflexions sur “Premiers pas vers le minimalisme : astuces pour ranger, trier, simplifier sa vie

  1. Marine dit :

    C’est un très bon article! C’est vrai que quand ce n’est pas dans notre « nature » c’est dur de trié et avoir moins de choses! Pour ma part je suis très très (trop) maniaque, du coup je passe mon temps à trier mes affaires pour vider quotidiennement les choses que j’entasse!
    Ahh, et puis le fait de ne pas réussir à se séparer des choses: le grand dilemme de ma petite soeur aha! Mais je comprends que ça ne doit pas être facile! En tout cas c’est un bon choix que de vouloir « trier » son quotidien :)
    Bise,
    Marine

    J'aime

    • Elise dit :

      Coucou merci beaucoup pour ton retour :) Ravie de voir qu’une « maniaque » approuve, c’est rassurant :p Et je comprends totalement ta petite soeur, mais promis ça se soigne.

      J'aime

  2. Thifaine dit :

    Encore un super article ! J’ai adoré. Bon, je ne suis pas vraiment concernée parce que je trie depuis mon plus jeune âge mais j’ai adoré te lire. Je n’arrêtais pas de me dire « Elle est sur la bonne voie » XD La règle de 2 est un excellent principe et je l’applique à pas mal de choses : le linge de lit, en effet (il suffit d’alterner) mais ça marche aussi avec les serviettes de bain (qui prennent déjà assez de place comme ça). Bref, bref, je m’égare !

    J'aime

    • Elise dit :

      Oh merci je suis contente que tu trouves que je suis sur la bonne voie ! :D (tout n’est pas perdu haha) Et que tu aies aimé l’article, ca me touche vraiment. J’envie les gens qui ont appris à ranger depuis toujours, je pars de tellement loin … si tu as d’autres astuces comme la règle de deux, n’hésite pas à t’égarer sur le sujet, ça m’intéresse :P

      J'aime

  3. Oma dit :

    Ton article m’a bien plu, car je me reconnais un peu dans ce que tu écris, dès que je décide de jeter, je deviens nostalgique pour beaucoup de choses… Je suis du genre à accumuler, à garder tous mes cahiers du collège/lycée, et à accorder une beaucoup trop grande valeur à des cadeaux, comme tu le décris bien ^^ Allez, c’est décidé, dès que je suis en vacances, je me mets au tri :) Merci d’avoir partagé tes conseils!

    J'aime

    • Elise dit :

      Merci pour ton retour ! Avant j’étais comme toi, je gardais TOUT. La bonne nouvelle, c’est que ça s’apprend :) Si j’ai réussi c’est que c’est pas si difficile. Bon courage pour ton tri estival

      J'aime

  4. Alizée dit :

    Alors là, article génial dont j’avais vraiment besoin ! Depuis quelques temps, je suis étouffée dans mon appartement de 50m2. C’est surtout mon copain en fait qui accumule et qui ne veut pas se débarrasser de choses.. J’ai aussi mes affaires mais je commence à avoir besoin de souffler et de retrouver quelque chose de plus minimaliste.
    J’ai comme toi commencé par ma salle de bain et je me suis sentie vraiment bien. Entre les échantillons « on ne sait jamais ça peut servir », les pots presque vides que je ne finis pas « au casson » aussi .. J’ai même commencé à trier mon placard et revendre certaines choses sur internet (j’ai besoin d’un peu de sous en ce moment). Je trouve que ça fait vraiment du bien. Je garde ton article de côté, il est très clair et très motivant.
    Bisous ma belle

    J'aime

    • Elise dit :

      Je suis super contente que mon article t’aide ! :) Le plus dur c’est de s’y mettre, donc je pense que tu es bien partie. Si c’est ton copain qui accumule le plus, tu auras besoin de le motiver aussi … peut être qu’en voyant le résultat de ton rangement ça lui donnerait envie, en tout cas j’espère pour toi. Bon courage pour la suite du tri :)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s