Comment arrêter le shopping compulsif ?

Hello,

L’actualité est bien triste, encore. Je ne sais pas quoi dire devant tant de violence, ça me semble tellement absurde … Je vais quand même parler d’autre chose aujourd’hui (ça me réconforte de continuer de penser à des choses futiles), mais je vous envoie plein d’amour à tous, et je pense très fort aux Niçois.

Histoire de ne pas ajouter encore de la violence à ce monde, je continue sur ma lancée éthique et écolo, avec une nouvelle façon de réduire ma consommation, je suis encore capable de progresser là-dessus. Surtout en ce qui concerne le sujet d’aujourd’hui : j’avais vraiment un problème avec le shopping. Or en ce moment, j’essaie de minimaliser mes objets (j’en parle ici : premiers pas vers le minimalisme : astuces pour ranger, trier, simplifier sa vie) . En plus, après avoir passé des années à accumuler des dizaines (centaines ?) de fringues de mauvaise qualité, que je mettais à peine, je n’étais pas mieux habillée, au contraire : au quotidien, j’avais toujours l’impression d’être mal fringuée puisque je mettais des vêtements mal coupés, qui s’abîmaient vite et qui ne me mettaient pas en valeur. Donc le shopping compulsif était, dans mon cas, contre productif.

En appliquant des astuces pratiques, aujourd’hui je peux dire que j’ai réussi, donc j’ai envie de vous donner ces astuces :)

Pour une autre intro sur le sujet, j’aime bien cet article de Sweet and Sour : quand une accro au shopping achète éthique.


Arrêter le shopping, oui mais après on s’habille avec quoi ?

Je veux parler ici d’astuces pour arrêter les achats irréfléchis uniquement. Bien sûr, acheter un vêtement dont vous avez vraiment besoin ne rentre pas dans cette catégorie :)

J’avais peur de m’ennuyer en portant tout le temps les mêmes vêtements si j’arrêtais le shopping, de ne plus prendre de plaisir à m’habiller. En fait, c’est le contraire qui s’est passé : depuis que je gère ma garde robe de façon raisonnée (et non compulsive), je suis mieux habillée, je prends moins de temps à choisir mes tenues et j’aime plus mes vêtements.

Pourquoi ? L’idée est de réduire sa consommation de vêtements, et ensuite de se créer une garde-robe réduite : composée uniquement de pièces de bonne qualité, qu’on va garder longtemps, qui nous mettent en valeur et qui sont faciles à associer. Je prépare un autre article pour vous expliquer comment je crée mon dressing réduit :)

Je passe aux astuces pratiques tout de suite ! Je précise qu’il ne s’agit pas d’étapes à appliquer dans l’ordre, mais d’astuces indépendantes, vous pouvez en choisir juste certaines.


Prendre conscience de l’acte d’achat

Si comme moi vous pratiquez la « sortie shopping » pour vous détendre, vous voyez l’idée : on va faire les magasins, juste pour revenir avec n’importe quoi de joli qui va nous remonter le moral. Le problème, c’est qu’à la fin, on se retrouve avec un « déchet » : un vêtement qui ne nous plaisait peut-être qu’à moitié, qui ne correspond pas forcément à nos activités, qu’on ne va pas porter beaucoup.

Donc, étape UN : prenez conscience du fait que quand vous achetez un objet de façon irréfléchie, vous êtes responsable de ce qu’il devient après. En effet :

  • Il va encombrer votre penderie, qui va devenir plus difficile à ranger.
  • Vous serez obligé de le trier plus tard : quand vous aurez besoin de faire du rangement (pour un déménagement par exemple), ça vous fera une tâche supplémentaire de vous en débarrasser.

Faire du tri chez soi

Faites le tri dans votre garde-robe, cela vous permettra :

  • de vous rendre compte de ce que vous avez accumulé (prise de conscience garantie si vous étiez dans mon cas)
  • d’analyser quels sont les vêtements que vous mettez tout le temps, et ceux que vous ne mettez jamais. Vous pouvez en déduire :
    • Les couleurs, coupes et matières qui vous vont VS  celles que vous feriez mieux d’éviter
    • Les types de vêtements dont vous avez le plus besoin au quotidien VS ceux qui ne vous servent à rien
    • Les matières qui s’abîment vite VS celles qui n’ont pas bougé (je pense très fort à cette jupe en polyester de chez Naf-Naf qui a commencé à pelucher dès les premières fois que je l’ai portée. Je n’achète plus de polyester.)

Faire une wishlist

Déduire du tri précédent, ou simplement de votre ressenti au quotidien, quelles sont les pièces qui vous manquent vraiment. Par exemple, moi je suis passée de étudiante à salariée, donc j’avais trop de vêtements « casual » et pas assez de vêtements adaptés pour le bureau.

Faites une wishlist (exemple : un pantalon classe pour le bureau) et interdisez vous d’acheter tout objet qui n’est pas sur la wishlist. S’il n’est pas dessus, c’est soit que vous n’en avez pas besoin, soit que vous avez déjà suffisamment de vêtements du même type.


Faire des no-buy

Pour consolider sa wishlist, rien de mieux qu’un no-buy :) Fixez-vous une période (par exemple un mois) pendant laquelle vous n’achetez AUCUN vêtement, même s’il est trop beau et qu’il est sur votre wishlist. Personnellement, ça m’a permis :

  • évidemment, de ne pas faire d’achats irréfléchis, puisque je ne faisais pas d’achats du tout,
  • de me forcer à utiliser les vêtements que j’avais déjà, donc de me rendre compte qu’il y a plein de vêtements que je pouvais en fait mettre au bureau si je les associais correctement,
  • de me laisser un temps de réflexion pour ma wishlist.

Trouver son style

Pour moi il s’agit de l’une des astuces les plus efficaces : analysez la façon dont vous vous habillez, et déterminez votre style. Ce qui ne correspond pas à votre style, vous ne l’achetez pas. Ca permet d’éliminer beaucoup d’achats coup de tête. Voici les critères les plus évidents :

  • Les coupes qui vous vont (exemple : je n’achète rien qui marque la taille parce que ça ne me va pas, par contre j’aime beaucoup les hauts « loose »)
  • Les couleurs qui vous vont
  • Les matières que vous aimez
  • Les types de tenues dont vous avez besoin en fonction de votre activité (étudiant, travail dans un bureau, sport …)
  • La météo de l’endroit où vous habitez (je n’ai pas besoin de robe de plage, sauf en vacances. Donc une seule me suffit.)

Privilégier la qualité

Je pense qu’il est plus rentable d’acheter un vêtement cher, mais qui est intemporel, tellement bien coupé que vous n’allez pas vous en lasser, et qui ne va pas s’abîmer au fil des années, que plusieurs vêtements pas chers mais que vous devez remplacer souvent. Bien sûr il est possible de trouver des valeurs sûres pour pas trop cher (un T-shirt en coton), mais si vous pouvez investir, je vous le conseille. Les avantages sont les suivants :

  • Quand on a un vêtement bien coupé, bien fini, qui ne se délave pas et ne se déforme pas, il est beaucoup plus difficile de s’en lasser. On ressent moins le besoin de renouveler sa garde robe. En tout cas c’est ce que moi j’ai constaté avec les quelques rares vêtements de très belle qualité que je possède : ils sont tellement beaux, ils vont tellement avec tout, je les mets tout le temps et ils ne s’abîment pas … je trouve que ça vaut le coup.
  • Si on fait le calcul du prix par rapport au nombre de fois que vous allez le porter, un vêtement pas cher n’est pas forcément une bonne affaire.
  • Le prix incite à réfléchir ! Vous prendrez plus de temps pour vous demander si ce vêtement vous va vraiment, si vous allez le porter, etc.

Si vous voulez compléter la réflexion sur la qualité des vêtements, je vous conseille fortement cet article de Coline : le prix des choses.

Evidemment si vous n’avez pas les sous, même si c’est rentable, vous ne pourrez peut-être pas investir. Pas de souci, faites avec ce que vous pouvez :) Certains magasins pas trop chers commencent à faire des efforts sur les matières (j’ai vu des vêtements en lin chez H&M).


Dans le magasin : appliquer des règles précises

Quand on se retrouve quand même dans le magasin (par exemple, moi je devais me trouver des vêtements adaptés pour le travail), pour éviter les achats irréfléchis, ce qui a été le plus efficace pour moi, c’est d’appliquer des règles précises :

  • Est-ce que ce vêtement est sur ma wishlist ? (Si vous n’avez pas de wishlist : est-ce-qu’il correspond à un manque dans ma garde-robe ? Est-ce-que je vais le porter très souvent ? Est-ce-que je n’ai pas déjà la même chose chez moi ?)
  • Quel est le matériau ? Si l’étiquette n’indique pas un pourcentage élevé de coton, lin, soie ou laine, je ne prends pas (je simplifie un peu). Si je trouve un vêtement qui me plait beaucoup, mais dont le matériau ne va pas, c’est difficile de ne pas céder. Pour m’aider, je visualise les vêtements en polyester que j’ai eus et qui se sont abîmés très vite. Je m’imagine ce joli vêtement déformé, sa couleur ternie et ses peluches au bout de deux lavages, et bizarrement j’arrive à y renoncer.
  • Est-ce-que la coupe, la couleur et le style rentrent dans les critères que j’ai déterminés dans la partie « trouver mon style » ? Pareil, si j’ai envie de l’acheter quand même, je me souviens de ces vêtements qui étaient très beaux mais que je ne mettais jamais parce que la coupe ou la couleur ne m’allaient pas.
  • Est-ce-qu’il va avec le reste de mes vêtements ? Si vous ne pouvez pas l’associer avec au moins trois tenues, laissez tomber, vous ne le mettrez pas.

Dans le magasin, prendre une photo et revenir plus tard

Si vous êtes dans le magasin et que vous hésitez, n’achetez pas le vêtement tout de suite, prenez plutôt une photo dans la cabine d’essayage, et laissez passer un peu de temps de réflexion. Vous pouvez par exemple fixer deux semaines pour réfléchir. Souvent vous aurez complètement oublié que vous aviez essayé ce vêtement ! C’est qu’il ne valait pas le coup.


si vous craquez quand même

Au début ça m’arrivait de continuer de craquer, parce que « cette jupe est trop belle, bien sûr que je vais la mettre tout le temps », et en fait non :)

Quand vous venez d’acheter un vêtement :

  • N’enlevez pas les étiquettes et gardez le ticket de caisse !
  • Essayez le chez vous, à tête reposée, associez le avec le reste de votre penderie. Si vous avez des regrets, vous pouvez le rapporter au magasin.

BILAN : Est-ce-que le shopping me manque ?

Je n’ai plus cette insouciance et ce plaisir d’aller me faire une sortie shopping pour me vider la tête. D’une certaine façon, j’ai perdu quelque chose qui me détendait. Mais les bienfaits sont importants : ma conscience va mieux parce que je sais que ce que je fais est plus durable, mon budget va mieux évidemment, et petit à petit je suis mieux habillée car mes vêtements ne sont plus choisis sur un coup de tête.

Pour résumer : je prends moins de plaisir à acheter mes vêtements, mais plus de plaisir à les porter.

Et puis maintenant, j’ai d’autres choses qui me détendent, qui sont meilleures pour moi, et pour le reste du monde : j’ai découvert le sport, je me remets à la lecture, je prends soin de moi.
Et enfin, j’ai gagné un hobby : la quête du dressing minimaliste parfait.

D’ailleurs, rendez-vous dans un prochain article sur ce sujet :)


Vous êtes plutôt achats réfléchis ou shopping compulsif ?
Je vous envoie encore plein d’amour.
Publicités

5 réflexions sur “Comment arrêter le shopping compulsif ?

  1. Corinne dit :

    Hello,
    Ton article est super intéressant. Je me pose en ce moment les mêmes questions que toi sur le minimalisme et la réduction d’achat. J’ai constaté très rapidement les effets bénéfiques d’une garde robe réduite (moins de temps pour s’habiller le matin, pour le rangement, sérénité visuelle..), mais pour le shopping, pour le moment, c’est un peu le casse tête. Lorsque mes vêtements de mauvaise qualité devront être remplacés, j’aimerais me tourner vers des pièces plus durables/éthique/écologique… J’aimerais trouver MA marque de vêtements (le but étant que le shopping ne soit pas plus compliqué qu’avant mon minimalisme), celle qui réunirait tous mes critères: coupes et couleurs intemporelles, prix abordable, durable, écologique, éthique, facile d’entretien. Je sais, je décris un peu le Graal :/

    J'aime

    • Elise dit :

      Merci :) Je trouve aussi qu’une fois que tu sais exactement ce que tu cherches, le shopping devient assez compliqué, voire même frustrant. Et effectivement, trouver sa marque fétiche me paraît être une solution. Moi j’ai déjà deux valeurs sûres qui correspondent à mon style : le comptoir des cotonniers et Ekyog . Aucun des deux ne remplit tous les critères idéaux (ceux que tu evoques) mais je n’ai pas encore trouvé mieux. J’admets que c’est casse tête mais ne te décourage pas, tu vas trouver :) (quitte à faire un ou deux compromis). Pour voir passer plein de marques éthiques et peut être trouver ton bonheur, je te conseille les blogueuses Alias Louise, Sweet&Sour, banana pancakes …

      J'aime

      • Corinne dit :

        Merci pour ta réponse Elise :) Je prend note pour les marques que tu cites, effectivement, elles m’ont l’air pas mal!

        J'aime

  2. Thifaine dit :

    J’ai beaucoup aimé ton article ! Je m’y retrouve à 100%. Le seul hic, c’est que, connaissant le prix de fabrication des vêtements (je parle du prêt à porter, pas du luxe hein), j’ai toujours très mal au cœur quand il faut dépenser « beaucoup » d’argent pour une pièce. Même si elle est jolie/bien coupée/etc. le prix est toujours injustifié… Et, quoi qu’en dise Coline, le no mass market est inabordable pour mon porte-monnaie. Ou, disons plutôt, que j’ai d’autres priorités. Bref, je m’égare ! Mais j’ai vraiment hâte de lire ton prochain article sur le dressing idéal. Je crois que je vais sérieusement réfléchir à ce sujet pendant mon congé mat’, histoire de revenir au boulot sappée comme jamais :D

    J'aime

    • Elise dit :

      Merci ! :D Je comprends tout à fait ton point, investir 80€ dans un débardeur, même si c’est rentable (en tout cas moi je trouve que c’est rentable s’il est bien choisi) ce n’est pas toujours possible. Je pense que les solutions c’est de se tourner vers les marques moins chères mais de bien choisir les matières (coton, lin, ça peut se trouver à des prix abordables) et aussi tout simplement, faire attention à l’entretien des vêtements pour ne pas les abîmer plus vite. Je suis sûre qu’un dressing réduit et durable est faisable avec avec des vêtements abordables. Pour moi, le simple fait d’acheter uniquement ce dont on a besoin est déjà plus durable et éthique en soi. J’ai hâte de te voir sappée comme jamais parce que j’aime déjà beaucoup comment tu t’habilles :p

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s